Rooms

La compagnie

Issue de la rencontre entre la chorégraphe Arianna Rodeghiero et l’artiste plasticien et musicien Samuel Moncharmont à Berlin, la compagnie Rooms voit le jour en 2016 quand les deux artistes s’installent à Lyon. Suite à des projets pluridisciplinaires d’installations sonores, de vidéos et de plusieurs performances d’improvisations, la compagnie Rooms se spécialise dans la création chorégraphique de danse contemporaine avec les spectacles « In Between » et « Dimmi ancora un’altra città ». 

La compagnie Rooms naît de la volonté de réunir les langages des deux artistes, danse et musique, afin de pouvoir créer ensemble. Notre démarche consiste à proposer des œuvres originales et indépendantes en maitrisant toutes les facettes du processus de création. Nous nous basons sur les rencontres pluridisciplinaires (entre danse, musique, vidéo, …), sur l’expression originale de chaque interprète et sur leurs interactions. 

Désireux de rendre accessibles aux publics nos spécialités artistiques respectives, nous cherchons à véhiculer un message poétique ancré dans les sensations. Notre travail s’apparente à une retranscription sensible de nos expériences de vie dans la réalité qui nous entoure. Nous cherchons à explorer des thématiques contemporaines telles que la mutation et le recyclage, le dépaysement et la rencontre, l’identité et le rapport à l’autre, l’humain et la technologie… Notre pratique artistique est un moyen d’expression et d’inclusion pour outrepasser les contraintes du langage verbal et du handicap qui nous affectent personnellement au quotidien en cherchant à communiquer à travers le corps, la musique et tout autre médium artistique.

« Je crois en l’action directe de la danse, en l’idée qu’elle puisse être lisible et qu’elle puisse être motivée par les images et les émotions perçues par le public, tout comme sa partenaire privilégiée, la musique. C’est pourquoi je dédie ma pratique à la recherche du détail et au traitement du mouvement, avec l’idée que chaque phrase dansée peut contenir une virgule, un accent ou une pause, pour exprimer toutes les nuances d’une conversation. Dans la volonté de développer sans cesse ce langage, je souhaite enrichir ma pratique pour qu’il puisse être lu comme une forme d’art autonome mais aussi pour multiplier les échanges avec les autres disciplines artistiques dans le but de développer des créations toujours plus intenses. »

Arianna Rodeghiero

L’équipe

Arianna RODEGHIERO
Danseuse – chorégraphe

Arianna Rodeghiero est née en Italie en 1986. Son intérêt pour les arts l’amène à suivre une formation universitaire en musique et théâtre. Elle obtient le diplôme D.A.M.S en arts, musique et spectacle vivant à Bologne en 2008. Au cours de ses années universitaires, elle choisit de se concentrer davantage sur la danse contemporaine qui devient rapidement sa passion  et sa spécialité. En 2009, elle étudie avec la compagnie Zappalà, structure renommée en Italie, à l’atelier Modem de Catane, en Sicile.

Après une première phase de formation et de travail de danseuse dans plusieurs compagnies italiennes, elle décide de partir pour Berlin en 2012, portée par sa curiosité de nouvelles rencontres et par l’envie de découvrir de nouvelles approches chorégraphiques. Elle entame alors une intense collaboration avec le studio Laborgras et la chorégraphe Renate Graziadei (assistante de Sasha Waltz) et danse dans deux de ses productions. Au cours de cette période, elle a l’opportunité de participer à un parcours de recherche conduit par les chorégraphes David Hernandez, Kith Thompson et Renate Graziadei. Les axes de travail s’orientent vers certains concepts de la danse postmoderne américaine, avec un accent particulier sur la danse de Trisha Brown.

Le souci du détail, la finesse du geste épuré et le rapport à la gravité sont les principaux composants qu’elle apprend et qu’elle intègre à son mouvement dans l’élaboration d’un langage spécifique personnel en tant que jeune danseuse chorégraphe.

Défendant une vision ouverte de la création artistique, elle forme la compagnie Rooms avec le musicien Samuel Moncharmont en 2016 pour faire évoluer sa pratique de la danse dans un environnement pluridisciplinaire. En effet, elle est sensible à la collaboration avec d’autres artistes et créateurs de tout horizons confondus. Elle vit aujourd’hui à Lyon où elle allie son travail de création artistique personnelle à celui de la transmission de la danse. 

Samuel MONCHARMONT
Créateur sonore – musicien – metteur en scène

Né en 1981 près de Lyon, Samuel Moncharmont est créateur sonore et musicien.

Il est diplômé des écoles des beaux arts de Lyon (2006) et Grenoble (2008) et a depuis participé à de nombreuses expositions, solo ou collectives dans divers centres d’arts en France et en Europe. Il y expose principalement des installations sonores qui utilisent le mouvement du son pour créer des narrations fictives et qui s’accompagnent de séries de dessins en relation à celles-ci.

Son background musical vient principalement du rock, punk-rock et de la noise. Il joue comme guitariste dans les groupes Bâton Rouge (depuis 2010) et Daïtro (de 1999 à 2012) avec lesquels il a accumulé une discographie conséquente et joué plusieurs centaines de concerts sur plusieurs continents. Cependant, dans ses compositions pour le spectacle ou l’audiovisuel, il explore des univers encore plus vastes en ayant notamment recours à l’utilisation d’instruments électroniques ou à des collages de sons.

De 2013 à 2017, il vit à Berlin où il rencontre la danseuse Arianna Rodeghiero. Après quelques collaborations (performances d’improvisations, installation sonore, vidéo…) ils montent ensemble la compagnie Rooms en 2016. Ils créent ensemble plusieurs spectacles pour lesquels il travaille sur la mise en scène et compose la musique (jouée live dans « Dimmi ancora un’altra città », création 2018 ou sous forme de bande son pour « In Between, création 2016 et « Solo… ou presque », création 2020-21).

En 2017, il effectue une formation intitulée « Écriture et réalisation d’un documentaire radiophonique » à l’école supérieure Louis Lumière à Paris.  A la suite de celle-ci, il réalise plusieurs documentaires pour l’émission 37°2 sur Radio Campus Paris. Il travaille actuellement, entre-autre, sur plusieurs séries documentaires dont une en collaboration avec le centre d’art contemporain « La Factatory » à Lyon.

Photo : Marc Laurent